Retour au menu principal

 

Prochainement     (sous toutes réserves)

   

Dès le 10 mai 2017

Au bout du tunnel, la Transjurane

film de Nicolas Chèvre et Claude Stadelmann (CH 2017).

En 1979, la création de l’État jurassien et sa reconnaissance par la Confédération suisse ont engagé le processus du projet de la Transjurane. La volonté de relier Bienne à Boncourt par un réseau autoroutier assoit ses ambitions dans la région. Contre vents et marées ! Le vote populaire en faveur du projet en 1982 confirme cette volonté. Les chambres fédérales acquiescent. Deux ans plus tard, la Transjurane (N16) est inscrite au réseau des routes nationales. Le départ est donné.

Pour raconter l’histoire de ce projet et de sa réalisation, Claude Stadelmann a pris le parti de se limiter au tronçon entre la Roche Saint-Jean et Boncourt en raison de la qualité des images retrouvées, de l’originalité du concept architectural et des découvertes archéopaléontologiques, entre autres.

Pour nous emmener avec humour dans les méandres de l’histoire, des revendications politiques aux épineuses questions techniques, en passant par les empreintes de dinosaures, les Plonk et Replonk ponctuent les 11 chapitres des péripéties d’un couple lambda, Rose et Denis. .  

 

VF 82'

   

Dès le 14 juin 2017

Bounty

film de Shyaka Kagame (CH 2017). Avec ...

 

Noir et Suisse : depuis quelques années, on assiste à l'émergence d'une génération combinant tant bien que mal ces deux identités. A travers le quotidien de cinq personnages aux profils très différents, une culture hybride se dévoile. Bacary, chargé de sécurité aux CFF, et Jeffrey, employé de banque, se considèrent comme des Suisses quand Rili revendique des racines africaines «qui le rendront toujours différent». Winta, vendeuse, s'estime culturellement métissée alors que les yeux d'enfant de sa fille Ayan ne prêtent absolument pas attention à sa couleur de peau.

Première génération d'«Afro-européens», ils sont considérés comme des Noirs en Suisse et comme des Blancs en Afrique. Comme des «Bounty»....

 

 

 

 

VO sous-titrée en français, 809'