Retour à la page d'accueil

Ciné Opéra 2016-17

DI 12 mars 2017 à 10h 00

 

Cosi fan Tutte

de Wolfgang Amadeus Mozart

Opéra-bouffe en 2 actes et 1 entracte (1790).
Livret en italien de Lorenzo da Ponte.
Enregistré à au Palais Garnier de Paris (3h 40').

Réalisation de Louise Narboni, février 2017.

 

Orchestre et Chœurs de l'Opéra national de Paris.

Les Étoiles, les Premiers Danseurs et le Corps de ballet de l'Opéra national de Paris.

 

Direction musicale : Philippe Jordan
Mise en scène et chorégraphie : Anne Teresa De Keersmaeker
   
Fiordiligi : Jacquelyn Wagner
Dorabella : Michele Losier
Ferrando : Frédéric Antoun
Guglielmo : Philippe Sly
Don Alfonso : Paolo Zlot
Despina : Ginger Costa‑Jackson

Provoqués par Don Alfonso, vieux philosophe cynique, deux jeunes idéalistes décident de mettre à l’épreuve la fidélité de leurs amantes. L’amour leur infligera une amère leçon : ceux qui se croyaient phénix et déesses se découvriront corps désirants… Nous sommes en 1790, un an après la Révolution française, lorsque, pour ce qui sera leur dernière collaboration, Mozart et Da Ponte choisissent de mener cette expérience amoureuse et scientifique. Étrange musique que celle de ce Così fan tutte, complexe dans sa symétrie, souriante et pourtant d’une mélancolie presque sacrale. Étrange musique dont chacune des notes semble destinée à nous faire accepter la perte – perte du paradis, perte de la jeunesse, perte de l’être aimé – pour dessiner un monde où tout se transforme, tout est mouvement. Ce laboratoire de l’érotisme ne pouvait qu’inspirer Anne Teresa De Keersmaeker, chorégraphe, qui excelle à rendre visible sur scène la géométrie profonde des œuvres. Avec six chanteurs doublés de six danseurs, elle met en scène le désir qui unit et sépare les êtres, pareil aux interactions entre les atomes qui, quand elles se brisent, rendent possibles de nouvelles liaisons.

D'autres images de cet opéra «Anne Teresa De Keersmaeker fait danser Mozart»
par Marie-Aude Roux
 (© Le Monde)
«»
par
 (© )
«Au Palais Garnier, Anne Teresa De Keersmaeker danse le “Cosi Fan Tutte”»
par Emmanuelle Bouchet & Sophie Bourdais
 (© Télérama)

$